L’objet de vos e-mails, la clé d’une bonne communication

Sep 2020
7 minute(s) de lecture

Comme vous l’aurez certainement compris, nous allons parler dans cet article de l’objet de vos e-mailings et vous donner quelques clés pour vos futures communications. Un objet nécessite un peu de travail pour avoir une performance optimale et déclencher l’ouverture de votre email de la bonne façon avec les bonnes performances.


L’objet, c’est le début d’une bonne communication e-mail, c’est le bonjour du matin ou encore le thé ou café accompagné d’un bon croissant avant de commencer sa journée de dure labeur. C’est la devanture de votre magasin qui donnera l’envie au badaud de franchir le pas de votre porte et découvrir votre boutique. L’objet de votre e-mail, c’est la pépite qui vous fera briller auprès de votre audience et génèrera un intérêt suffisant pour déclencher l’ouverture de votre e-mail !

Alors un super objet ça se construit comment ?

J’ai dit « construit » et je revendique ce mot car oui il faut construire son objet avec une bonne stratégie. Il doit être percutant mais pas trop, contenir les bons mots et le bon ton, être suffisamment long pour donner envie mais pas trop, car comme vous allez le voir rapidement, la boîte de réception des webmails vous limitent en nombre de caractères maximum .

D’ailleurs pour vous donner une idée du nombre de caractères autorisé sur certains webmails, voici une liste d’exemples que vous trouverez sur beaucoup de sites parlant de l’e-mail :

Nombre de caractères affichés par Webmail :

  • Gmail.com : 77
  • Outlook.com : 60
  • LaPoste.net : 45
  • Yahoo.fr : 77
  • Orange.fr : 30

Lors de nos vérifications, nous avons noté des contradictions sur les chiffres fournis ci-dessus. Par exemple, sur une boîte Yahoo, nous avons remarqué une césure des objets qui se situaient entre 60 et 81 caractères, espaces et emoji inclus, alors que sur Gmail, nous avons des objets pouvant aller jusqu’à une longueur de 98 caractères sans coupure.

Alors comment se décider ?

C’est plutôt simple !
Attachons-nous aux études de performance liées à la longueur de l’objet et à l’article qui date de 2018 écrit par Bruno Florence, disponible en cliquant sur ce lien.
Il démontre que plus un objet est court plus il va générer d’émotions et donc d’ouvertures et de clics. Nous vous conseillons alors d’avoir une longueur d’objet entre 35 et 65 caractères, espaces et emoji inclus. Cela vous permettra d’avoir un affichage optimum également sur mobile.

Le graphique synthétique ci-dessus met en perspective :

  • la performance des objets avec une ligne en vert
  • la répartition de la longueur des objets testés avec des barres en gris

Un bon objet est un objet qui éveille la curiosité mais qui ne déçoit pas ! Il doit faire mouche et déclencher une ouverture de la part de votre destinataire, lecteur ou encore abonné.

Essayez de vous démarquer sans tomber dans l’excès. Il faudra éviter les “spams word” si vous ne souhaitez pas aller du côté obscur de la force… en SPAM quoi !

Par exemple on évitera :

  • Commandez maintenant
  • 100% Gratuit
  • Félicitations
  • Offre spéciale

Pour en savoir plus sur les spams word, on vous recommande de lire les articles suivant  :

Au niveau du contenu de l’objet à proprement parler, votre objet doit aller à l’essentiel et doit commencer par ce qui aura le plus de sens pour votre lecteur. En effet, ce dernier doit comprendre facilement et rapidement où vous souhaitez en venir et ce que vous proposez dans votre e-mail.

Par exemple, en ce qui nous concerne, pour vous donner envie de lire notre article nous aurions pu vous envoyer un e-mail avec comme objet :

  1. E-mail marketing, vos objets valent de l’or
  2. Votre objet, le levier d’ouverture que vous ne devez pas rater
  3. Quelques astuces pour un objet de qualité

Ceux qui sont venus ici via notre email, auront eu droit à un objet sobre… ou pas… (^_^)

Faites toutefois attention à ne pas avoir un objet avec un engagement trop fort par rapport à votre contenu d’e-mail car vous risqueriez de générer une forte déception à son ouverture. La conséquence pourra être une demande de désabonnement de la part de votre lecteur, voire pire une déclaration en SPAM de votre message.

Par exemple, si vous annoncez une belle offre dans votre objet, l’e-mail doit contenir cette fameuse offre tant attendue par votre lecteur.

Les petits plus qui font beaucoup !

Les Emojis

N’hésitez pas à mettre de la couleur dans vos objets, les emojis utilisés avec parcimonie seront un levier pour votre taux d’ouverture. Si vous souhaitez en mettre, nous vous conseillons de copier coller des emojis dits “classiques” qui s’afficheront dans la plupart des messageries (thunderbird, outlook, mail,…) depuis ce site web.

Nous conseillons de les insérer en début ou fin d’objet pour ne pas perturber la lecture de l’objet.
Faites également attention à la saisonnalité de vos campagnes !
Nous avons en effet noté chez certains de nos clients une augmentation allant jusqu’à +10% d’ouvertures et +5% de clics lors de l’envoi de leurs e-mailings. Ils avaient le bon emoji au bon moment. C’est ce que confirme également Returnpath dans leur étude “Emoji Use in Email Subject Lines” datée de 2017.

 

Il faut cependant faire un A/B testing lors de vos transitions vers l’utilisation de l’emoji afin de vous assurer que votre audience accepte bien de recevoir ce type d’objet. Nous vous conseillons l’analyse réalisée en septembre 2020 par le Searchenginejournal, “Emojis in Email Subject Lines: Do They Affect Open Rates? [DATA]” qui a des retours surprenants avec des pertes d’ouvertures mais des augmentations du taux de clic lors de certains de leurs envois.

Du coté de GetResponse, une étude de décembre 2019,”Should You Use Emojis in Your Email Subject Line? [Plus Best Practices for Adding Them]” annonce pour certains emojis +56% d’ouvertures pour les objets avec emoji par rapport au même objet sans emoji et l’emoji soleil noir (☀️) augmenterait le taux d’ouverture de 15% alors que le parapluie (☂️), pour les réservations de vol, augmenterait le taux d’ouverture de 50% toujours en comparaison à sa version sans emoji.

Selon GetReponse, alors que certains emojis sont un très bon levier d’ouverture pour vos campagnes, vous remarquerez que d’autres peuvent être un vrai frein tel que l’emoji 👉 où l’on constate une réduction de l’ouverture de -9.52%.

Les alts Codes (grasitalique…)

Vous pouvez également utiliser quelques alt codes (gras, italique…) tout en acceptant qu’ils n’auront pas toujours l’affichage escompté. Il existe nombre de générateurs de alt codes en ligne, en voici deux qu’on utilise de temps à autre.

Attention ! La plupart ne s’afficheront pas convenablement dans vos objets et nous vous conseillons de ne pas mettre de textes trop importants en alt codes mais plutôt un texte secondaire qui, s’il n’est pas affiché, ne gênera pas la lecture de votre objet.

Pour éviter tout problème de rendu d’affichage des alt codes, nous vous conseillons encore une fois de tester, tester, et encore tester vos objets sur des outils de rendu d’e-mail ou sur de vraies boîtes e-mail (il n’y a pas de référence cachée derrière cette phrase).

Personnalisation des objets

Personnalisez vos objets quand le sujet s’y prête et que vos données sont suffisantes pour le faire. Si vous savez à qui vous parlez, montrez-le avec par exemple :

  • Dominique, on s’occupe de votre commande 💪
  • Les internautes 🔎 recherchent des avis sur “Garage tonton” ⭐⭐⭐⭐⭐

Selon une étude du Campaign Monitor, “Email Marketing Stats Every Marketer Should Know”, réalisée en décembre 2018, les objets personnalisés ont 26% de chances supplémentaires de générer une ouverture.

Objets, valeurs et respect

Respectez la boîte de votre internaute avec des objets qui reflètent vos valeurs. Une réputation e-mail et une bonne délivrabilité de vos messages passent aussi par le respect des objets que vous proposez à vos lecteurs.


Nous n’avons pas la prétention d’avoir donné ici une liste exhaustive des bonnes pratiques de rédaction d’un objet d’e-mail, mais nous espérons avoir piqué votre curiosité et recevoir à l’avenir de magnifiques objets dans nos boîtes professionnelles de votre part.

Si vous le souhaitez, nous pourrons parler de vos campagnes d’emailing et de leurs objets autour d’une visio-café-conférence avec un plaisir non dissimulé ! #emailGeek

  • Webcd collecte et traite vos données aux fins de répondre à votre demande de mise en relation ; d’information, et de soumission de projets. Pour en savoir plus sur les traitements de vos données personnelles et l’exercice de vos droits, vous pouvez consulter notre page Politique de confidentialité.

    Les champs signalés par un * sont obligatoires.